Un premier tiers du sentier lacustre sera mis à l’enquête

Facebooktwitterpinterestlinkedintumblrmail

Le journal 24 heures a publié dans son édition en ligne du 5 novembre un article qui annonce la mise à l’enquête du premier tronçon (un tiers environ des 2 km du chemin voté il y a 9 ans par la population de la ville). Selon le journal, une séance d’information publique sera bientôt organisée. Le projet était (à nouveau) bloqué depuis une année environ car le Canton exigeait que le tracé du sentier utilise les servitudes de passage sur les propriétés de certains riverains. Ce tracé n’était pas forcément idéal pour les promeneurs qui auraient dû utiliser des escaliers de presque 3 mètres de hauteur pour monter et descendre afin d’utiliser la servitude. Une séance du syndic Alain Grangier avec la conseillère d’État Jacqueline de Quattro a été nécessaire pour débloquer la situation.

Vers l’article du « 24 heures »

L’Association des Rives du Lac félicite le syndic de La Tour-de-Peilz, Alain Grangier, pour sa ténacité et sa constance dans les discussions qu’il a menées avec le canton et avec les propriétaires concernés pour faire avancer le projet de chemin en bordure du lac. Il y avait de quoi perdre patience devant tant d’obstacles et d’écueils.

Notre association n’oublie pas le rôle important qu’a joué notre avocat, Me. Trivelli, lui qui a mis gracieusement à disposition toutes ses compétences pour nous conseiller et suivre tous les méandres de ce projet. Merci à lui d’avoir accepté de participer à l’entretien décisif entre la commune et Mme Di Quattro, conseillère d’Etat. Son point de vue juridique, mais aussi plus largement sa vue d’ensemble de la situation nous a été d’un grand recours.

Nous voudrions aussi remercier tous nos membres qui ont tenu bon tout au long de ces 9 années que la lutte dure et qui n’ont pas abandonné, alors même qu’ils auraient eu de quoi perdre patience, tant le projet traînait. Leur appui a légitimé les actions de notre comité en faveur de la réalisation du chemin, alors même que les initiateurs du sentier lacustre à La Tour-de-Peilz, Gilbert Vernez et Nicole Freers Signer, bouillonnaient parfois d’impatience, tant le droit leur semblait bafoué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.