Les rives du lac de Neuchâtel bientôt accessibles, à La Tour-de-Peilz par contre…

Les députés neuchâtelois ont approuvé le 26 janvier 2021 à une large majorité un crédit de 2,4 millions de francs pour rendre les rives du Lac de Neuchâtel accessibles dès environ 2025. Un sentier longera le lac sur 33 kilomètres entre les communes neuchâteloises de Vaumarcus et de La Tène.

Le crédit fait suite à une initiative des Verts neuchâtelois, déposée en 2016 et demandant que les rives des lacs du canton de Neuchâtel soient accessibles partout par une desserte continue de deux mètres de large. Voici un lien vers le reportage au téléjournal (19h30):  crédit de 2,4 millions pour rendre les rives du lac de Neuchâtel accessibles – rts.ch – Neuchâtel. L’ARL avait d’ailleurs invité l’un des initiateurs de l’initiative de 2016, Laurent Debrot, lors de la dernière Assemblée générale.

À La Tour-de-Peilz par contre, il faut se poser des questions sérieuses sur le bon fonctionnement de la démocratie, après la décision par vote populaire en 2010 de construire un sentier aux rives du lac de 2 km depuis la Maladaire jusqu’à la Becque. Bien qu’un projet (incomplet, c’est-à-dire sur un tiers environ du chemin voté) soit en cours (voir notre information de début 2020), celui-ci avance trop lentement. Un faible nombre d’oppositions seulement a été déposé contre ce projet partiel. La population de La Tour-de-Peilz et l’Association des Rives du Lac ainsi que tous les défenseurs de la loi et de la démocratie ne peuvent pas tolérer une telle lenteur d’exécution. La démocratie et la loi ne doivent pas seulement fonctionner au niveau national ou cantonal, mais également au niveau communal. Le souverain a décidé. Action!

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.