« Le chemin se fera, il n’est plus question que du tracé. »

Facebooktwittergoogle_pluspinterestlinkedintumblrmail

Lors de la récente conférence publique « Rives pour toutes et tous » avant l’assemblée générale de l’Association Rives du Lac, notre nouveau syndic, Alain Grangier, était présent et confirmait, suite à une question d’un citoyen de La Tour-de-Peilz, que le chemin sera réalisé et qu’il n’était plus que question du tracé du chemin. Il attendait concrètement une proposition du tracé d’une entreprise spécialisée. Monsieur Grangier tenait le même discours quelques jours après cette conférence.

Tout cela redonne espoir à l’Association des Rives du Lac qui a eu l’impression ces dernières années que la démocratie était un principe bien trop novateur dans notre ville pour être sérieusement appliqué par les autorités. Nous rappelons ici que le souverain (donc la population de La Tour-de-Peilz) a décidé en 2010 la mise en place d’un chemin ininterrompu au bord du lac depuis la Becque jusqu’à la plage de la Maladaire, sur environ 2km.

Une réflexion au sujet de « « Le chemin se fera, il n’est plus question que du tracé. » »

  1. Je me réjouis de ces nouvelles.
    Pendant 30 ans à La Tour-de-Peilz, j’ai déploré cette absence de chemin entre La Becque et la Maladaire. Enfin une Municipalité respectueuse de la volonté populaire !
    Bonne suite, je vous soutiens avec plaisir.
    Meilleurs messages

    Ce n’est pas un coupon, je n’ai envoyé de commentaire à votre Association des Rives du Lac.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.